AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 made of a broken heart and perfectionnism. (w/dana)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: made of a broken heart and perfectionnism. (w/dana)   Sam 25 Juil - 23:59

she was made of a broken heart, emptied
by the shadows that crossed her life looking like a young prettier version of her.

Ces lèvres parcourent doucement la peau de son épaule puis de son cou, un sourire satisfait se dessinant sur son visage. Son bras entourant son corps sous la couverture bouge quelques peu lorsqu'elle entend la sonnerie de son portable sonné. Détournant la tête vers la table de chevet, elle se relève pour prendre l'appareil. Il était rare qu'elle est rendez-vous à quelque part depuis que la session à l'Université avait commencé, et à vrai dire elle en était heureuse. Cat Gallagher avait du moins promis à sa mère de passer la voir ce matin, et ne pouvait donc pas faire la grâce matinée avec son fiancé. Après un soupir, elle se lève, insatisfaite, entendant l'homme grogner. Un sourire apparait à nouveau sur ces fines lèvres. Elle se dirige vers ces vêtements, qu'elle amasse et met en quelques secondes ayant déjà quelques minutes de retard sur son planning. Elle retourne prêt du lit pour donner un baisé à son amant et quitte le penthouse du Grand Belmont. Cat prend sa voiture et se rend en quelques minutes chez sa mère, où elles passent une grande partie de l'avant-midi à parler ensemble, mettre les choses au clair entre elle. Abordant souvent le sujet de son mariage futur, sa mère étant plus qu'heureuse que sa fille trouve un homme bon et - disons-le - milliardaire. Jeune et séduisant, en plus d'avoir les poches pleines, que demander de plus? Bien sûr, Carol ignorait le subterfuge. Probablement que Cat le garderait secret, le voulant pas dévoilé à sa mère, que ce n'était que des fiançailles de convenances. Elle dût insisté longuement et durement sur le fait qu'elle et Henry préférait attendre avant de se marier, de voir comment les choses allaient. Mensonge qui sonnait plutôt vrai. Cat savait qu'ils ne se marieraient pas, mais elle ne savait pas si cette idée la rassurait et l’enchantait ou au contraire, la déstabilisait et l'attristait. Après tout il était un bon parti, probablement le meilleur qu'elle est mise dans son lit. Elle le désirait souvent autant qu'il la désirait. Mais il avait le coeur brisé, qu'il ne voulait pas recoller de lui-même. Tout devenait complexe dans la vie sentimentale du milliardaire. À un point tel que Cat avait arrêter de penser trop profondément. Laissant la vérité se confondre avec le faux, pour quelques jours, quelques semaines. Le temps que cela durerait. Vers quatorze heures, elle sort de chez sa mère avec cette grande urgence de s'entraîner. Elle décide de revêtir son deux pièces, histoire de faire du suf sur la plage. Elle quitte ensuite la demeure des Whitelaw et s'aventure à la plage, garant sa voiture non-loin. Cat reçoit rapidement un message de Henry, arrivant sur la plage ces chaussures dans les mains. Elle répond furtivement regardant approximativement devant elle. Heureusement, elle ne tombe sur personne. La Gallagher pose sa serviette sur la plage et s'assoit finalisant sa réponse pour informer le propriétaire qu'elle n'arriverait pas avant la fin de l'après-midi. Elle sort quelques items, se rend dans l'eau et ressort afin de se coucher sur la plage dans un deux pièces magnifique, noir, qui aurait fait salivé son fiancé. Un ombrage au dessus d'elle, la fait se relever. Dégageant ces cheveux, elle fait un léger chignon bas et regarde son interlocutrice, ne la reconnaissant pas à la lumière. « Je peux vous aider? » Dit-elle avant de finalement reconnaître la femme. Cat avait chercher des informations sur cette Dana, l'ex de Henry, à qui devait appartenir cette bague monstre sur son doigt. Sa main gauche devant ces yeux, montraient à quiconque la regardait, cette magnifique bague d'engagement. Dont Dana, qui la fixait. « Oh mon dieu... » Dit-elle finalement en réalisant qui était la femme; Dana Gilmore. La voir devant elle n'inaugurait pas nécessairement bien. Sûrement qu'elle l'avait reconnu, elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Dana Gilmore
All you got is this moment, twenty-first century's yesterday.
avatar

Inscription : 13/07/2015
Messages : 1259
Faceclaim + © : Marie Avgeropoulos ~ clarity.
Multinicks : suicide blonde.
Pseudo : .skywalker ~ Océane.

Age : 28 yo.
Activité : lingerie designer.
Statut : in love with two amazing men, surrounded by her lies, she's in trouble.
Derniers achats : 501 by levi's, macbook pro, tiffany & co jewelry, flowers, a lucky strike pack.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$$$.
Connections:
Disponibilité: open {henry/bobbi, wyatt, taylor}.

MessageSujet: Re: made of a broken heart and perfectionnism. (w/dana)   Dim 26 Juil - 18:46


women are cruel, selfish, mean and don't feel ashame.

Tu ne te lasseras jamais des journées ensoleillées. Elles te donnent du courage, ne cessent de t'inspirer. Alors, ce matin, après un long moment passé à la salle de bain, tu t'es installée sur ta terrasse. Papier à croquis et crayons d'un côté, paquet de Marlboros, cendrier et bouteille d'eau de l'autre. Plus productive que jamais, tu en viens à penser que l'ensoleillement stimule ton imagination. En tout cas, tu restes là, de longues heures durant, dessinant des déshabillés sophistiqués. Tu es appliquée, ne te laissant interrompre par rien au monde. Absorbée dans ton travail, tu ne faiblis pas, ne relevant la tête que pour allumer une cigarette, observant les eaux bleutées de ta piscine. Si l'envie de piquer une tête se fait sentir, tu la réfutes, reprenant une feuille de papier à dessin. Seule ta bonne veille à ce que tu ne manques de rien, et filtre les appels téléphoniques. Finalement, tu poses le crayon à papier, te levant. « Maria, je vais faire un tour. Continuez à relever les appels, voulez-vous ? » Tu quittes ta villa après avoir enfilé un maillot de bain deux pièces, couleur marine, ainsi qu'une robe légère. Tu as envie d'aller surfer, d'aller à la rencontre des vagues. Tu te rends jusqu'à Emerald Pier en voiture, sachant la plage plus propice à cette activité que celle en bas de chez toi. Arrivée sur la plage, tu poses ta serviette, ta planche, ton barda. Puis, tu vois cette silhouette, retournant jusqu'à sa propre serviette. Tu écarquilles les yeux, surprise. Finalement, tu t'approches, pour en avoir le cœur net, et parce que, disons-le, tu es d'une curiosité sans limite. « Je peux vous aider? » te demande la jeune femme. Cat. C'est bien elle. Tu l'as vue en photo, à plusieurs reprises, dans ces torchons que sont les tabloïds. La voir là, bien réelle et vivante, te fait tout drôle. Toi qui était résolue à l'éviter, c'est raté. « Ça se pourrait, » réponds-tu avec un fin sourire. Alors, tu la vois te reconnaître, surprise. Et ça t'amuse. Beaucoup, même. Enfin, tu vois de tes propres yeux celle à qui le grand Henry Coleman a daigné passer la bague au doigt. « Oh mon dieu... » Cette fois, tu éclates de rire. Tu reprends ton sérieux, te sentant un petit mieux. « Je me suis dit la même chose en voyant votre bague. Elle est magnifique, d'ailleurs. Henry a toujours eu beaucoup de goût, » ajoutes-tu. C'est bas et mesquin. Mais tu n'es pas là pour faire dans la diplomatie. Si tu t'écoutais, tu prierais pour qu'une noix de coco lui tombe sur la tête. « Nous n'avons pas été présentées officiellement. Dana, » t'annonces-tu, lui tendant la main.

_________________

{ YOU CAN LEAVE YOUR HAT ON }
They never get tired of putting me down. And I'll never know when I come around. What I'm gonna find. Don't let them make up your mind. Don't you know. Girl, you'll be a woman soon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: made of a broken heart and perfectionnism. (w/dana)   Dim 26 Juil - 23:09

La chaleur lui montait sûrement à la tête. Devant elle, ne pouvait pas se trouver cette même femme qui avait brisé le coeur du milliardaire. Pourtant elle reconnaissait cette tête, ces cheveux, ces yeux. Elle l'avait étudié vaguement sur le navigateur qu'est Google. Chercher le moindre indication qui lui indiquerait pourquoi elle avait fait ce geste ignoble. Cat ne voyait pas du bon oeil cette femme. Non seulement, était-elle responsable du désordre dans la vie de son fiancé, elle lui faisait rappeler chaque jour dans les tabloïds, embrassant à pleine bouche son propre frère. Quelle genre de personne pouvait faire ça? Si elle avait été ne serait-ce qu'un peu amoureuse de Henry, jamais elle n'aurait osé. Cat elle-même ne l'aurait jamais fait, alors que le Coleman n'est qu'un bon ami pour elle. « Ça se pourrait, » La Gallagher fronce le regard, incertaine d'avoir bien comprit. À quoi bon pourrait-elle aider Dana? « Je me suis dit la même chose en voyant votre bague. Elle est magnifique, d'ailleurs. Henry a toujours eu beaucoup de goût, » dit-elle en fixant la bague au doigt de Cat. Celle-ci ne se cache même pas, préférant lui mettre son doigt directement sous son nez. Elle roule les yeux, après cette phrase qui se voulait mesquine. Après tout, Dana devait bien s'en douter, cette bague n'avait pas été destiné à elle. Mais peut-être bien qu'elle n'était pas au courant? Cat sourit intérieurement gardant cette pensé pour elle. « Nous n'avons pas été présentées officiellement. Dana. » Se doutant de qui elle était, cette 'Dana' en question ne faisait que lui rappeler son prénom, histoire de prouver qu'elle était forcément meilleure, un truc comme ça. Cat n'en avait absolument rien à faire. Si Dana n'avait pas couché avec le frère de Henry, elles n'en seraient pas là. Dana aurait cette bague à son doigt et Henry aurait été heureux. Cat détourne le regard. Aucunement question qu'elle sert cette main sale. « Cat. Mais j'imagine que vous le savez déjà. » Elle fait une moue, restant au sol, prenant son bain de soleil. Elle ne serait pas perturber par elle, oh ça non. « Cette bague a une très belle histoire. En réalité elle devait appartenir à la femme qui lui a brisé le coeur. Le grand Henry Coleman allait mettre le genoux par terre pour elle. Mais... nous connaissons la fin. » Un regard faussement triste sur le visage, elle pousse un soupire, continuant son histoire. « Et il m'a rencontré. Et ce fut l'amour immédiatement. Je ne le laisserais pour rien au monde, il est... merveilleux! » Elle prend un moment pour sourire, comme une pauvre gamine en amour pour la première fois de sa vie. Alors qu'en réalité, elle n'aime Henry que pour ces muscles, ces beaux yeux et avouons-le, le sexe. Il a un bon fond et est une très bonne personne, mais pas pour elle. « Jamais je n'oserais le tromper pour son frère. » Dit doucement Cat mettant sa main gauche sur son coeur, se voulant convaincante. Un sourire apparaissant de nouveau contre ces lèvres. En voyant le visage de Dana elle rit intérieurement. « Oh désolé, trop tôt? » Elle se replace sur sa serviette, regardant son téléphone pour voir un message douteux de Henry, roulant les yeux après l'avoir lu. « Faites vite. Henry m'attend à son hôtel. Il a besoin de mon aide. » Elle met une pause et relève son regard vers celui de Dana. « Et par aide, je ne parle pas de business, mais bien de démangeaison au niveau de son entre-jambe. » Elle ne peut cesser de sourire. Après tout, n'est-ce-pas tout ce qu'elle mérite pour avoir fait autant mal à Henry?
Revenir en haut Aller en bas
Dana Gilmore
All you got is this moment, twenty-first century's yesterday.
avatar

Inscription : 13/07/2015
Messages : 1259
Faceclaim + © : Marie Avgeropoulos ~ clarity.
Multinicks : suicide blonde.
Pseudo : .skywalker ~ Océane.

Age : 28 yo.
Activité : lingerie designer.
Statut : in love with two amazing men, surrounded by her lies, she's in trouble.
Derniers achats : 501 by levi's, macbook pro, tiffany & co jewelry, flowers, a lucky strike pack.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$$$.
Connections:
Disponibilité: open {henry/bobbi, wyatt, taylor}.

MessageSujet: Re: made of a broken heart and perfectionnism. (w/dana)   Lun 27 Juil - 16:56


women are cruel, selfish, mean and don't feel ashame.

Tu n'as pas réfléchi. Tu as foncé tête baissée, saisissant l'opportunité avant qu'elle ne se saisisse de toi. Tu n'as pas pris le temps de te demander si tout ceci était une bonne idée. Et, il est trop tard. Tu dois te montrer vive, et tenir bon. Et ce, même si tu avais espéré ne jamais rencontrer Cat. Tu l'avais dit à Bobbi, il valait mieux pour elle comme pour toi que Henry ne vous présentent jamais. Le problème, c'est que ton instinct a pris le dessus. Tu aurais pu simplement ignorer sa présence, mais ce n'aurait pas été digne de toi. Puis, il y a la curiosité : qu'est ce qu'elle est ? Qu'a t-elle de particulier pour s'être retrouvée au cœur de ces fiançailles arrangées ? « Cat. Mais j'imagine que vous le savez déjà. » Tu la ressens, cette atmosphère hostile. Si tu ne l'aimes pas beaucoup, Cat semble déjà te détester. Il semblerait que ta réputation te précède. Tu hoches la tête, un sourire hypocrite plaqué sur les lèvres. Tu demeures impassible, tes yeux dissimulés derrière des verres fumés. Tu guettes les gestes de celle que tu considères comme une gamine, la moindre réaction qui la trahirait. Mais, elle ne te semble pas stupide. Insupportable, mais loin d'être bête. « Cette bague a une très belle histoire. En réalité elle devait appartenir à la femme qui lui a brisé le cœur. Le grand Henry Coleman allait mettre le genoux par terre pour elle. Mais... nous connaissons la fin. » Tu ne te laisses pas trahir par tes émotions. Malgré la foule de pensées qui t'envahissent, tu n'exposes rien, au contraire. Tu demeures stoïque, comme tu sais si bien le faire. Même si à l'intérieur, tu bouillonnes. De quel droit ? Comment pouvait-elle te sortir quelque chose d'aussi énorme ? Tu ignores la vue de cette énorme bague. Il y a deux possibilités : tu t'es trompée sur les sentiments de Henry à ton égard, ou alors, c'est qu'elle te ment ouvertement, la petite. Mais, tu n'as pas le temps de raisonner, les mots s'enchaînant vite. « Et il m'a rencontré. Et ce fut l'amour immédiatement. Je ne le laisserais pour rien au monde, il est... merveilleux! » A ces mots, tu ricanes, peu convaincue. Cat ne sait-elle donc pas que tu es au courant ? Cette idée te remet un peu d'aplomb, et tu ne peux t'empêcher de rétorquer : « Ce fut l'amour immédiat avant, ou après que son attaché de presse arrange vos fiançailles ? ... A moins que vous ne l'ayez trouvé merveilleux lorsque vous avez découvert l'étendue de la fortune des Colemans ? » demandes-tu d'un ton mielleux. En terminant ta phrase, tu prends une moue outrée. C'est tout ce que cette Cat mérite, pour sa pavaner avec cette bague de fiançailles. « Jamais je n'oserais le tromper pour son frère. » Ton cœur se serre. Ce n'est pas ainsi que tu voies les choses. Pourquoi tout le monde s'entête à penser que tu as trompé Henry avec Daniel ? Officiellement, votre histoire est terminée depuis longtemps. « Oh désolé, trop tôt? » Tu roules des yeux, tandis qu'elle s'empresse de baisser son regard vers son téléphone. « Ne mêlez pas Daniel à cela. Il vaut bien mieux que nos histoires, à Henry et moi. Et vous, désormais. » Tu as découvert chez Daniel une personne pleine de cœur. Et malgré toute l'ironie de la situation, tu voudrais le préserver de toutes ces péripéties. Il mérite mieux que ces guerres privées auxquelles vous vous adonnez tous. « Faites vite. Henry m'attend à son hôtel. Il a besoin de mon aide. » Tu prends sur toi. Tu lui ferais bien ravaler son sourire. C'est officiel, tu la détestes. Elle a ce que tu voulais. Tu ne le sais comment, ni quelles sont ses véritables intentions, mais tu la hais. Sale garce. « Et par aide, je ne parle pas de business, mais bien de démangeaison au niveau de son entre-jambe. » Tu retires tes lunettes de soleil, les mettant dans tes cheveux. Non, tu vas prendre sur toi. Tu vas rester maître de toi-même. Cat veut te pousser à bout. Ce n'est que de la provocation. Oui, de la provocation. « Vous vous croyez maligne, n'est ce pas ? » Sourire sarcastique à l'appui, tu poursuis, te sentant parfaitement dans ton élément. Les intrigues, c'est tout toi. Et tu n'as pas dit ton dernier mot. « Vous semblez me croire sans cœur. D'ailleurs, vous n'êtes pas la seule. Vous n'avez aucune idée d'à quel point vous vous trompez, mademoiselle Gallagher. » Tu te refuses à la tutoyer. Ce serait instaurer une trop grande proximité, presque une impression de camaraderie. Et, tu ressens tout, sauf de la camaraderie vis-à-vis de cette imposteur. « J'ai fait plus pour Henry que vous ne le ferez jamais. Et c'est précisément pour cela que nous ne nous parlons plus. Ce qui est assez ironique, vous ne trouvez pas ? » Tu esquisses un large sourire. Tu enchaînes ta tirade, avec application. Théâtrale, tu sais comment contrôler ta voix, tes gestes, ton expression. C'est ton plus précieux atout, et tu comptes bien t'en servir pour gagner. Semer le trouble autour de toi. « Puisque c'est le grand amour, entre vous deux, demandez-lui ce qu'il s'est réellement passé à la fête des Johnsons, l'an dernier. » Tu joues gros, tu le sais. Il n'a jamais été question de ce marché, ce plan élaboré par ton esprit tortueux, et approuvé par Henry, bien qu'avec réticence. Mais, c'est la source de tous tes problèmes. Et si tu peux t'en servir à ton avantage, tu n'hésiteras pas. « Je suis certaine qu'il sera ravi de vous raconter cette merveilleuse histoire, lorsque vous vous occuperez de ses soucis de pantalon. » L'hypocrisie vous sied à merveille, c'est un fait.

_________________

{ YOU CAN LEAVE YOUR HAT ON }
They never get tired of putting me down. And I'll never know when I come around. What I'm gonna find. Don't let them make up your mind. Don't you know. Girl, you'll be a woman soon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: made of a broken heart and perfectionnism. (w/dana)   

Revenir en haut Aller en bas
 
made of a broken heart and perfectionnism. (w/dana)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M SO WEST COAST. :: - GIRLS ON THE BEACH - :: THIS IS SO LAST YEAR :: ISWC 1.0 :: RP-
Sauter vers: