AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ever thine. Ever mine. Ever ours. | {henry.}

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ever thine. Ever mine. Ever ours. | {henry.}   Dim 12 Avr - 18:49


taylor swift | how you get the girl
I want you for worse or for better,
I would wait forever and ever,
Broke your heart,
I'll put it back together.

Citation :
Je crois qu'on a besoin de se parler. On se voit samedi, 10heures. Où tu sais. -Dana.

Assis dans le jet, son verre de champagne à la main dont la contenance ne diminue pas, Dana est perdue dans ses pensées. Elle ne sait pas vraiment pourquoi, elle a senti le besoin d'envoyer un message à Henry pour qu'ils se rencontrent, là-bas, là où les regards soutenus et où les oreilles indiscrètes ne se trouvent pas. Là-bas, c'est leur petit endroit de paradis, là où ils se sont si souvent retrouvés que l'endroit pourrait porter leur nom. Le fait est que dès qu'elle a envoyé le message, elle a senti un étrange malaise la gagner, une sensation désagréable qu'elle ne connaît pas vraiment comme une boule à l'intérieur de son estomac. Certains appelleraient ça de l'anxiété due au fait qu'elle doit le voir, lui parler et peut-être faire face à certaines réalités, mais dans le monde de Dana ce n'est rien d'autre qu'une contrariété qui finira par s'effacer avec le délicieux liquide contenu par sa coupe. Alors tout en repensant à son message, elle fait délicatement glisser la coupe à ses lèvres afin de pouvoir enfin goûter à ce breuvage qu'elle aime tant. Elle ne boit pas souvent et pourtant, elle ne peut qu'apprécier lorsqu'elle le fait. Son message il était si sec, si précis qu'elle ignore l'effet que celui-ci a eu sur Henry, cela l'a-t-il décontenancé ou cela l'a-t-il, comme elle le soupçonne, laissé indifférent ? Tout ce qu'elle sait, c'est la réponse affirmative reçue par ce dernier, réponse aussi brève et sèche qu'elle a pu l'être. Mlle Moore, nous sommes bientôt arrivés. La voix du pilote la tire de ses pensées et elle se rend rapidement compte qu'à réfléchir à tout ce qui se passe autour d'elle et pour elle, elle en a oublié le temps du voyage. Ce creux dans son estomac est toujours là présent et semble de plus en plus présent à mesure où elle s'approche de leur endroit. En une traite elle finit son verre qu'elle repose sur le plateau en face d'elle et elle se permet de pousser un profond soupir. Une nouvelle fois, elle se demande pourquoi elle est là, pourquoi a-t-elle tenu à le voir ? Elle aimerait faire croire qu'il n'y a pas de raison précise, que ce n'est qu'une visite amicale, rien de plus. Foutaise! Henry et elle n'ont jamais été des amis, du moins pas dans le sens traditionnel, leur lien n'a jamais été celui auquel on s'attendait alors rapidement ils se sont mis à faire ce en quoi ils excellents. Ils se sont mis à jouer. À tour de rôle, à se chercher, se trouver pour mieux repartir ailleurs et c'est ainsi entre eux. Pourtant quand Dana a entendu parler de son rapprochement avec Cat, une de ses "amies", celle-ci a difficilement réussi à cacher que cela la dérangeait. C'est pour lui parler de ça, lui parler de Daniel, de toute cette situation qu'elle a ressenti le besoin de lui parler mais plus important encore, de la voir. Faible fille, qu'elle ne peut s'empêcher de penser, mais la réalité est différente puisque Dana n'a rien d'une fille qui est faible. C'est donc avec un masque froid positionné sur son visage qu'elle s'extirpe avec souplesse du jet et rapidement, elle peut sentir les rayons du soleil venir lui caresser la peau avec délicatesse. Lorsque ses yeux se baladent sur le paysage s'offrant à elle, elle tombe rapidement sur la silhouette d'Henry, adossé à la voiture qui les conduira tous deux ailleurs. Le bruit de ses talons claquant en rythme sur le ciment est la seule chose arrivant à empêcher son esprit de partir dans les détails de ses pensées. Rapidement elle arrive à sa hauteur et finalement s'est avec un haussement de sourcils et un demi-sourire qu'elle introduit la conversation, délaissant le côté froid qu'elle voulait. Et bien, je suis ravie de voir que tu n'as pas perdue ton habitude d'être ponctuel. Le vent provoqué par les hélisses du jet font voler ses cheveux et c'est non sans une certaine difficulté qu'elle arrive à les replacer correctement. Par contre je remarque que tu as perdu tes bonnes manières d'ouvrir la portière aux dames. Tes conquêtes ne doivent pas apprécier la galanterie. Dit-elle en indiquant la portière qu'elle attend patiemment qu'Henry lui ouvre, comme il l'a si souvent déjà fait par le passé. 
Revenir en haut Aller en bas
Henry Coleman
Don't be mad. It doesn't mean I won't sleep with you.
avatar

Inscription : 04/03/2015
Messages : 1379
Faceclaim + © : Jamie dornan ~ ©monroes & tumblr
Multinicks : CG ◦ MW
Pseudo : Mashed Woods ✰ Justine

Age : 28 ans
Activité : Propriétaire "The Grand Belmont"
Statut : Célibataire
Derniers achats : un yacht, une bouteille de champagne mise aux enchères qu'il a acquit pour la maudite somme de 10 000 $, un costard de chez Paul Smith, une montre.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$$
Connections:
Disponibilité: {0/3} cat, danny, bobbi & tc.

MessageSujet: Re: Ever thine. Ever mine. Ever ours. | {henry.}   Mar 28 Avr - 17:28

Assis confortablement sur la chaise noire qui lui sert de trône, Henry règle les derniers détails de gestion du casino mais surtout, il étudie minutieusement les chiffres d'affaires du Grand Belmont Hôtel. Acquérir l'hôtel de son casino, il en rêve depuis le début, en réalité il a imaginé tout un plan sur plusieurs années pour en faire le plus grand complexe touristique de la ville. Un bruit qui lui indique qu'il vient de recevoir un message le sort de sa réflexion. Sa main se crispa, il eut envie d'envoyer balader le téléphone mais garda son contrôle. Un message de Dana, il lui en voulait depuis que Bobbi - son amie de toujours, lui avait apporté des preuves de la trahison de celle qu'il considérait auparavant comme la femme de sa vie. Il se souvient que Bobbi lui avait conseillé de faire comme si de rien était, plan qu'il avait approuvé, il avait peut être perdu Dana mais il ne mettrait pas en péril sa course à l'entreprise familiale. Il répondit par un simple OK, pas la peine de s' éterniser, de toute façon ils avaient convenu avec Dana d'éviter les échanges de SMS, d'ailleurs, la jeune femme devait supprimer toutes leurs conversations pour empêcher tout soupçon de la part de Daniel. Il demanda à son chauffeur de lui préparer le jet pour samedi matin 9h. Henry était une personne très à cheval sur l'heure, il préférait être trop en avance qu'en retard. Une nouvelle habitude qu'il avait prise depuis qu'il s'était lancé dans les affaires. On ne pouvait pas dire qu'avant d'être le nouveau propriétaire du Grand Belmont, henry se souciait beaucoup des horaires. Il se levait à n'importe quelle heure de la journée puis retournait se coucher souvent trop alcoolisé pour savoir l'heure qu'il était. Son père avait eu raison de le lancer dans cette course effrénée à l'entreprise familiale, ça lui avait permis d'apprendre les responsabilités et les règles de savoir vivre.
Ce matin là, il s' était levé un peu plus tôt qu'aux aurores pour rejoindre une petite île au large de Cuba. Dana et lui en était tombés amoureux lors de l'un de leur précédent voyage et suite au déclenchement de leur plan Daniel Coleman ils avaient convenu de se retrouver ici dès que l'un d'eux en éprouverait le besoin. Ils s'étaient déjà donné rendez vous il y a quelques mois de ça, cette escapade avait redonné de la motivation au jeune millionnaire qui était revenu à Belmont Springs plus conquérant que jamais se jurant d'épouser Dana dès que toute cette histoire serait terminé. Aujourd'hui il en avait un goût amer car même si il batifolait avec Cat Gallagher ses sentiments pour Dana n'avaient jamais été remis en question. Adossé sur le capot de sa voiture de collection, toujours vêtu d'un costard et de lunettes de soleil vintage, Henry aperçut Dana arriver au loin. Si il n'était pas aussi en colère contre elle, il aurait sûrement remarqué son élégance inégalable mais au lieu de ça il se concentra pour se mettre dans la peu d'Henry Coleman toujours fou amoureux de sa dulcinée, il était important qu'elle ne remarque rien. Et bien, je suis ravie de voir que tu n'as pas perdue ton habitude d'être ponctuel. un faux sourire se dessina sur le visage du beau brun.  Par contre je remarque que tu as perdu tes bonnes manières d'ouvrir la portière aux dames. Tes conquêtes ne doivent pas apprécier la galanterie. dit-elle en désignant la portière. Il s'exécuta sans dire un mot, il aurait pu répondre par ses sarcasmes en mentionnant son frère mais il savait que si il abordait ce sujet, tout ne se passerait pas comme prévu. Il s'installa alors au volant, et les conduisit jusqu'à un petit café/restaurant dans lequel ils avaient l'habitude de manger un morceau.   « Tu as fais bon voyage ? » demanda t-il pour essayer de détendre un peu l'atmosphère et paraître « normal ».  Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent au café, Henry prit soin de décaler la chaise de Dana pour lui permettre de s'asseoir.   « J'imagine que tu as vu les dernières news … j'espère que tu sais très bien que tout ça n'est qu'une question de buisness. » lui dit-il, peu convaincant en faisant référence à ses récentes fiançailles avec Cat. Il s'imaginait que c'était pour cette raison que Dana avait demandé à le voir, il n'en voyait pas d'autres.

_________________
Baby I’m preying on you tonight, hunt you down, eat you alive, just like animals, animals, like animals, maybe you think that you can hide, I can smell your scent for miles, just like animals, animals, like animals. I can never get enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ever thine. Ever mine. Ever ours. | {henry.}   Mer 6 Mai - 21:59

Lorsqu’il passe devant elle pour lui ouvrir la porte Dana sourit, sincèrement plus que fièrement et avec toute l’élégance qu’elle a pu apprendre au cours de ses dernières années, elle s’installe sur le siège passager de la voiture d’Henry avant que celui-ci ne referme la portière pour venir se poster sur le siège conducteur. Le chemin jusqu’au petit café qu’ils fréquentent tous deux est habituellement court et pourtant cette fois, cela semble durer une éternité pour la jeune femme tant l’ambiance à l’intérieur de la voiture est étouffante. Aucun des deux ne parle, la musique est éteinte et seul un profond silence règne, interrompu seulement par le bruit du moteur. Henry finit par briser la glace le premier. Tu as fait bon voyage ? Extérieur à la situation, on ne peut que penser que cette conversation banale est normale et polie, mais quand on sait que cela est une conversation échangée entre Henry et Dana, on ne peut que savoir que cela ne peut qu’être que le calme avant la tempête. Bien, j’ai eu de quoi m’occuper. Et le tien ? Répond-elle, tel un automate tout en lissant un pli invisible sur sa jupe.
Après un trajet des plus tendus, ils arrivent à destination et entrent dans le café avec l’aisance avec laquelle on les connaît. L’endroit est loin d’être aussi chic que ce qu’ils ont l’habitude de côtoyer lorsqu’ils sont chez eux, pourtant, il ne manque pas de charme et c’est sans aucun doute la raison pour laquelle le célèbre duo en est tombé amoureux. Tel un gentleman, Henry décale la chaise pour laisser à Dana le loisir de s’assoir et ceux avant qu’elle n’est eut la chance de faire un quelconque nouveau commentaire sur son manque de bonne manière. Une fois assise, elle se place tel qu’elle le ferait lors d’un rendez-vous d’affaire et croise ses jambes afin de garder une position féminine. Effectivement, la jeune femme ne comprend pas qu’on puisse s’avachir sur une chaise comme si de rien était. Elle pose sur le bord de la table la pochette lui servant de sac à main dans lequel se trouvent son portable et ses papiers avant de se redresser. Une nouvelle fois, Henry est celui qui prend la parole en premier et c’est aussi bien comme ça, puisque la jeune femme ne saurait par où commencer tant les choses semblent se bousculer dans sa tête. J’imagine que tu as vu les dernières news… j’espère que tu sais très bien que tout ça n’est qu’une question de business. Les yeux de Dana se balade sur la silhouette à demi cachée d’Henry et s’attardent ensuite sur son visage afin d’en étudier les traits. Elle veut savoir si ce qu’il dit est vrai ou s’il lui cache des choses, mais la jeune femme est pour l’une des premières fois de sa vie, incapable de déchiffrer ce qu’elle peut voir. Alors sa façon de répondre et celle qu’elle utilise bien souvent dans ces cas-là, elle rit. Un rire qui n’atteint pas ses yeux, un rire qui est loin d’être contagieux ou encore vrai. C’est un rire qui ne dure que quelques petites secondes, temps suffisant pour comprendre où Dana veut en venir. Et bien non, figure-toi qu’il m’est impossible de savoir d’où ça sort. Je te dirais bien félicitation mais cela sonnerait bien faux et puisque ce n’est que du business, je ne pense pas que cela soit nécessaire. La jeune femme n’a pas du tout apprécié d’apprendre les fiançailles de son ami par la presse, si elle avait clairement senti que quelque chose n’allait pas entre eux, elle ne pensait pas qu’elle serait de la sorte écartée de sa vie. C’est un mélange de jalousie, d’amour-propre froissé, d’agacement que la jeune femme ressent à cet instant et qui explique qu’elle ne tourne pas autour du pot plus longtemps. Elle veut savoir ce qui se passe et elle veut le savoir maintenant, elle pense avoir assez attendu. Et donc, ça sort d’où cette idée de fiançailles ? Je pensais que j’aurais été tenu au courant d’un tel projet… Mais il faut croire que je me trompais... La voix de la jeune femme est calme et posée, en totale opposition avec ce qu’elle ressent et avec ce qu’elle a éprouvé lorsqu’elle a appris la nouvelle. Quel que soit leur désaccord, Henry et Dana ont toujours réussi à trouver des compromis qui les ont toujours ramenés l’un à l’autre, mais il faut croire que plus il prenne de l’âge plus cela semble difficile, tant les enjeux deviennent encore plus importants. Elle n’aime pas penser qu’un jour sa vie ne sera plus reliée à celle d’Henry, mais à cet instant l’ego de Dana est si blessé, qu’elle l’imagine, la rendant peut-être plus irritable qu’elle ne devrait l’être. Lorsque le serveur s’approche pour prendre les commandes, elle se renfrogne légèrement et se permet de s’adosser contre le dossier de sa chaise, rompant ainsi légèrement sa droiture, sans pour autant en perdre son élégance. Elle commande un cappuccino, cela est simple, mais si elle veut pouvoir continuer son entretien avec Henry, elle a besoin d’une boisson neutre, qui ne lui fasse pas perdre ses moyens. Lorsque le serveur repart, pour les laisser seuls de nouveau, elle relève les yeux pour aller à la rencontre de ceux d’Henry, avant de reprendre la parole, continuant ainsi son petit manège. Et donc, ces noces, quand sont-elles censées avoir lieu ? À moins que je ne sois pas autorisée à être au courant de cela, encore une fois… Elle n’agit peut-être pas de la meilleure façon qui soit, mais quand Henry est concerné, il lui arrive bien souvent de manquer de discernement et de se laisser un peu trop distraire par ses sentiments. Je suppose que quand tu l’amèneras ici, elle sera ravie du paysage qu’elle admirera… Imaginer Henry, ici avec une autre est insoutenable pour Dana, mais elle a besoin de savoir s’il le ferait ou même encore, s’il l’a déjà fait.  
Revenir en haut Aller en bas
Henry Coleman
Don't be mad. It doesn't mean I won't sleep with you.
avatar

Inscription : 04/03/2015
Messages : 1379
Faceclaim + © : Jamie dornan ~ ©monroes & tumblr
Multinicks : CG ◦ MW
Pseudo : Mashed Woods ✰ Justine

Age : 28 ans
Activité : Propriétaire "The Grand Belmont"
Statut : Célibataire
Derniers achats : un yacht, une bouteille de champagne mise aux enchères qu'il a acquit pour la maudite somme de 10 000 $, un costard de chez Paul Smith, une montre.

FUCK LOVE, GIVE ME DIAMONDS.
Compte en banque: $$$$$$$
Connections:
Disponibilité: {0/3} cat, danny, bobbi & tc.

MessageSujet: Re: Ever thine. Ever mine. Ever ours. | {henry.}   Mar 12 Mai - 16:41

Bien, j’ai eu de quoi m’occuper. Et le tien ? lui répondit Dana. Oui elle a sûrement du réfléchir à la manière dont elle comblerait Daniel lorsqu'elle le retrouverait après cette journée pensa Henry. A l'intérieur il bouillonnait, il n'avait qu'une envie : lui dire qu'il savait tout. Qu'il savait que Daniel n'était pas seulement un jeu. « Ça va » dit-il en restant le plus calme possible. Il n'aimait pas faire ça, mais il savait qu'il devait continuer à jouer le petit ami modèle si il ne voulait pas risquer de perdre l'entreprise familial. Il n'avait aucune envie d'être avec elle, en ce moment, en réalité ses pensées étaient plutôt tournées vers Bobbi et leur nuit torride au Grand Belmont. C'est ce souvenir qui l'aidait à ne pas craquer, à chaque fois il lui rappelait le conseil de Bobbi : faire comme si de rien était.
Alors qu'il est assis à la terrasse, la réponse de Dana ne l'étonne pas, un petit rire étouffé puis elle finit par monter sur ses grands chevaux. C'était même étonnant qu'elle n'ait pas réagit plus tôt, il savait que cette annonce ne lui plairait pas, mais il s'en fichait pas mal. A vrai dire peu importe ce qu'elle pourrait dire il n'en avait plus rien à faire mais il se devait de jouer au petit ami réconfortant la jalousie de sa dulcinée. Et bien non, figure-toi qu’il m’est impossible de savoir d’où ça sort. Je te dirais bien félicitation mais cela sonnerait bien faux et puisque ce n’est que du business, je ne pense pas que cela soit nécessaire. Il lève, les yeux avant de faire une moue qui veut dire : c'est vrai, tu as raison ce n'est que du buisness avec Cat. Seulement la sulfureuse Dana ne s'arrêtait pas là. Et donc, ça sort d’où cette idée de fiançailles ? Je pensais que j’aurais été tenu au courant d’un tel projet… Mais il faut croire que je me trompais... Il soupira, cette crise de jalousie n'avait aucun sens pour Henry. Et moi tu crois que j'étais au courant que tu te tapais joyeusement mon frère ? Pensa t-il, mais il préféra laisser cette remarque au statut de pensée. En temps normal Henry aurait sûrement prévenu Dana mais vu qu'ils avaient décidé de couper toute communication pour la mission Daniel, il n'avait pas eu le temps. « Tout est allé très vite … il y a eu cette fête chez les whitelaw, Cat portait une bague et elle m'a prise dans ses bras lorsqu'on a découvert le corps de Carmen dans la piscine … par malchance les photographes ont pris une photo à ce moment là et tu connais la suite ... les journeaux, mon agent m'a dit que ça pourrait redorer mon image si je restais fiancé, j'ai donc accepté » termina t-il par dire lassé de devoir se justifier. Il lui avait dit ce n'était que du buisness, et même si il commençait vraiment à apprécié la jeune gallagher il n'y avait que de l'amitié entre eux. Il se dit que ce n'était pas nécessaire de préciser à Dana du pourquoi et du comment il s'était retrouvé à côté de Cat ce jour là. Mentionner leur petite partie de jambe en l'air juste avant la découverte du corps n'était vraiment pas nécessaire pensa Henry. C'est à cet instant que le serveur arriva, il commanda un whisky, il en aurait bien besoin. Et donc, ces noces, quand sont-elles censées avoir lieu ? À moins que je ne sois pas autorisée à être au courant de cela, encore une fois… Il leva discrètement les yeux aux ciel. Dana Moore dans toute sa splendeur, jamais satisfaite de la réponse qu'on pouvait lui donner pensa t-il. Il avait juste une envie, s'en aller et prendre le premier avion pour Belmont. « On ira pas jusque là, je te l'ai dis ce n'est que pour le buisness … » dit-il en insistant lourdement sur le mot buisness en espérant que Dana comprendrait enfin. Je suppose que quand tu l’amèneras ici, elle sera ravie du paysage qu’elle admirera… s'en était trop pour le jeune milliardaire. « Et Daniel, il a aimé ce payasage ? » demanda t-il légèrement sur les nerfs. Il n'arrivait pas à croire qu'elle l'embête pour une petite histoire de rien du tout alors qu'elle avait bien retourné sa veste. Il voulu en dire plus mais son énervement en disait déjà trop.

_________________
Baby I’m preying on you tonight, hunt you down, eat you alive, just like animals, animals, like animals, maybe you think that you can hide, I can smell your scent for miles, just like animals, animals, like animals. I can never get enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ever thine. Ever mine. Ever ours. | {henry.}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ever thine. Ever mine. Ever ours. | {henry.}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M SO WEST COAST. :: - GIRLS ON THE BEACH - :: THIS IS SO LAST YEAR :: ISWC 1.0 :: RP-
Sauter vers: